LA MUQUEUSE À IMAGES

La boulimie des images ont fait de nous des cannibales du réel et ce monde miroir est  une nouvelle maison à habiter. A l’intérieur de ce flux, nous proposons un véhicule d’habitation pictural. L’image télévisuelle compose un paysage immuable presque géologique ( le sport, les séries, les présentateurs, les films, etc…),nous proposons une dérive de  cette matière monolithique et très abondante vers le règne végétal. Une prolifération picturale de dégradation et d’enrichissement de l’image par  un enchevêtrement visuel onirique.

Par rapport à un logiciel de montage classique, outre la différence, essentielle à nos yeux, que constitue l’interface, nous travaillons sur une œuvre en direct ou l’impossibilité d’interrompre le flux ne permet plus la capture que de ce que l’on voit à l’écran.  En ce sens l’expérience s’apparente bien à un voyage cinétique ou chacun s’aventure avec son estomac.

En hiver 2005, le plugin-circus lance ses premières ébauches d’une machine à digérer les images télévisuelles. Composée de capteurs gestuels, d’un récepteur satellite et d’un calculateur entièrement “libre”, elle autorise la manipulation de flux enregistrés ou bien en direct avec le seul recours au corps. Aujourd’hui le pic travaille sur la version 8 de cette machine.